Dans le cas des cancers ORL rares, les symptômes sont divers et nombreux. La survenue de l’un ou plusieurs d’entre eux doit alerter le patient et celui-ci doit être amené à consulter rapidement son médecin-traitant ou son chirurgien-dentiste si le(s) symptôme(s) dure plus d’une semaine. Cela peut permettre de détecter précocement le cancer, ce qui reste la meilleure garantie d’un traitement non-mutilant et efficace.

Dans le cas où le médecin-traitant l’estime utile, il peut adresser le patient à un spécialiste ORL, où selon les cas à un stomatologiste, à un chirurgien maxillo-facial.

  • Plaie blanchâtre et/ou rougeâtres dans la bouche sans cause précisément définie qui ne guérit pas (une gêne, une grosseur ou une douleur d’un côté de la bouche)
  • Mal de gorge persistant
  • Difficulté à avaler
  • Enrouement ou changement de voix persistant
  • Saignement dans la bouche, le nez ou l’oreille
  • Dents définitives se mettant à bouger
  • Sensation progressive de nez bouché, en général d’un seul coté, au moins au début
  • Grosseur en avant ou sous l’oreille, sous la mâchoire ou sous la langue, le plus souvent de consistance dure, et est rarement douloureuse au début.
  • Douleur remontant dans l’oreille
  • Obstruction du conduit auditif résistant au traitement médical
  • Baisse d’audition
  • Vertiges
  • Paralysie faciale
  • Ganglion qui grossit dans le cou