Trop d’idées reçues

Et si on leur tordait le cou ?

Par Hélia Prévot

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est alix-corasso_09_29_2018_12-1-731x1024.jpg.
Qui penserait qu’Alix a été touchée par un cancer de la tête ou du cou ? Et pourtant… Halte aux idées reçues !

64 ans. C’est l’âge moyen de survenue des carcinomes épidermoïdes*. Mais ces cancers peuvent apparaître à tout âge. S’ils restent très exceptionnels chez les enfants, ils le sont un peu moins chez les jeunes adultes. Principalement masculins, les cancers tête et cou sont en augmentation chez la femme. En cause : la hausse de leur consommation de tabac et d’alcool, mais surtout, l’augmentation de cas de papillomavirus humains (HPV) ces dernières années. 

Le HPV est, d’ailleurs, une des principales causes de cancers de l’oropharynx. En Ile-de-France par exemple, la moitié de ces cancers sont dus à ce virus ! 

Concernant les cancers de la cavités buccale (langue, palais…), le plus souvent, aucune cause n’est identifiée chez les jeunes de moins de 40 ans. On peut donc souffrir d’un cancer tête et cou en étant une femme jeune et en ne consommant pas d’alcool, ni de tabac !

Késaco ? En France, 80% des cancers tête et cou sont des carcinomes épidermoïdes. Il s’agit de tumeurs malignes qui naissent dans les cellules squameuses de la peau. Ces cellules constituent la couche supérieure de la peau.

Association : contact@corasso.org
Presse : communication@corasso.org
Donation & Partenariats : sabrina@corasso.org

j'adhère