Les aidants

Par La san­té surtout – Mise à jour le 17 février 2021

Comment aider les proches aidants ? 

En France, une per­son­ne sur dix aide un proche, par­ent ou enfant, touché par la mal­adie ou le hand­i­cap. Ces com­bat­tants de l’ombre, « les aidants », font preuve d’une impli­ca­tion majeure. 

Cet investisse­ment de chaque instant peut aus­si avoir des réper­cus­sions sur leur moral et leur physique, fatigue, stress, dif­fi­cultés finan­cières… Des solu­tions exis­tent pour soulager toutes ces per­son­nes, dont la vie a égale­ment pris un tour­nant imprévu. 

corasso 181672634 636915673591

Le partage d’expérience entre aidants 

S’informer sur les meilleurs moyens de soutenir un proche touché par la mal­adie, con­naître vos droits et démarch­es, trou­ver les coor­don­nées d’associations et prestataires de san­té proches de chez vous, échang­er sur vos expéri­ences respec­tives : voilà les enjeux de ces groupes d’entraide réservés aux proches aidants. 

Les groupes de parole

Ces espaces de sou­tien per­me­t­tent aux proches aidants de se ren­con­tr­er pour partager leurs expéri­ences, leurs doutes et leurs peurs. Le but de ces groupes est d’apporter un sou­tien moral per­me­t­tant de rompre l’isolement. Bien sou­vent, ces ren­con­tres sont ani­mées par un psy­cho­logue ou un autre pro­fes­sion­nel de san­té. Les per­son­nes par­tic­i­pant à ces rassem­ble­ments vivent des sit­u­a­tions sim­i­laires, ce qui facilite les échanges dans un envi­ron­nement chaleureux et sans juge­ment. Régulière­ment, des cafés, groupes de parole et ate­liers thé­ma­tiques sont proposés. 

Les espaces de rencontres et d’information (ERI)

Ces espaces ERI ont été créés dans des étab­lisse­ments de soins par la Ligue nationale con­tre le can­cer, le lab­o­ra­toire Sanofi et l’Institut Gus­tave Roussy. Ils ont pour but de faciliter l’accès aux infor­ma­tions aux patients et à leurs proches, autour de réu­nions, d’ateliers ou d’accompagnements personnalisés. 

Les espaces Ligue Info (ELI)

La Ligue nationale con­tre le can­cer a imag­iné des espaces au sein des hôpi­taux ou en ville pour épauler les malades et leurs aidants au quo­ti­di­en dans la lutte con­tre la mal­adie. Des bénév­oles investis y pro­posent aux per­son­nes con­cernées des ser­vices d’aide de prox­im­ité. Les coor­don­nées de ces espaces sont disponibles au comité départe­men­tal de la Ligue nationale con­tre le can­cer le plus proche de votre domicile.

Les permanences téléphoniques

L’asso­ci­a­tion Avec Nos Proches pro­pose un sou­tien télé­phonique, ain­si que des infor­ma­tions sur son site internet. 

La formation des aidants

L’Association française des aidants a créé une for­ma­tion en ligne gra­tu­ite et des­tinée à tous. Elle per­met de s’informer sur la rela­tion patient-aidant et de mieux con­naître vos droits et les aides disponibles près de chez vous.

Les aménagements temps et aides financières

Inve­stir de son temps pour soutenir un proche malade est par­fois dif­fi­cile­ment con­cil­i­able avec la vie socio-pro­fes­sion­nelle ou famil­iale. Des amé­nage­ments ont été pen­sés pour aider les proches à trou­ver plus de temps et de moyens financiers dans cette épreuve.

Congé aidants

Depuis le 1er octo­bre 2020, les aidants peu­vent béné­fici­er d’un con­gé indem­nisé pour entour­er leur proche. Ce con­gé est d’une durée de 3 mois et renou­ve­lable jusqu’à une durée totale d’1 an.

Allocation journalière de proche aidant

Les proches aidants peu­vent aus­si béné­fici­er d’une Allo­ca­tion Jour­nal­ière de Proche Aidant (AJPA). Cette aide est pro­posée aux salariés, aux tra­vailleurs indépen­dants et aux fonc­tion­naires, mais aus­si aux per­son­nes deman­deuses d’emploi. 

Congé de présence parentale 

Cette aide est pro­posée aux par­ents aidant un enfant âgé de moins de 20 ans touché par une mal­adie grave qui néces­site un sou­tien quo­ti­di­en. Ce con­gé dure au max­i­mum 310 jours, pou­vant s’étaler sur une péri­ode de 3 ans.

Allocation journalière de présence parentale 

L’AJPP est disponible pour les par­ents en con­gé de présence parentale, et peut donc s’étaler sur 310 jours max­i­mum, le temps de ce congé.

Pour obtenir plus d’informations sur vos droits et démarch­es à pro­pos d’un con­gé ou d’une allo­ca­tion de proche aidant, ren­dez-vous sur le site de la Caisse d’Assurance Famil­iale

Les soins de support à destination des aidants

Venir en aide à son proche touché par la mal­adie peut être très éprou­vant tant sur le plan moral que physique. Les aidants peu­vent eux aus­si béné­fici­er d’une aide en ce sens. Vous avez la pos­si­bil­ité de ren­con­tr­er un psy­cho­logue ou un médecin pour vous soulager dans cet accom­pa­g­ne­ment quo­ti­di­en que néces­site la maladie.

Par ailleurs, les CCAS (Cen­tre Com­mu­nal d’Action Sociale) et cer­taines asso­ci­a­tions organ­isent des moments de détente et d’activités, des temps pour soi. Ate­liers, après-midi loisirs, cours de yoga, médi­ta­tion…, les activ­ités pro­posées per­me­t­tent aux aidants de souf­fler un peu durant leur accompagnement.

Des liens utiles pour aller plus loin :

Brochure de la Ligue con­tre le can­cer : « Com­ment accom­pa­g­n­er un proche malade ? » https://www.ligue-cancer.net/sites/default/files/brochures/accompagnement-proche-cancer-2016–12-.pdf 

Asso­ci­a­tion française des aidants : https://www.aidants.fr/ 

La Mai­son des Aidants : http://www.lamaisondesaidants.com/aux-cancers/ 

Témoignage d’El­sa “C’est un com­bat à deux !” : https://corasso.org/2021/12/02/aidant-combat-a-deux-elsa/

Association : contact@corasso.org
Presse : communication@corasso.org
Donation & Partenariats : sabrina@corasso.org

j'adhère