Magalie, prendre son mal en patience…

J’ai compris le sens du mot patient… à mes dépends.
Quand la douleur est devenue d’une intensité impossible à gérer mais qu’il fallait malgré tout patienter.
Quand mon visage a fini par se paralyser mais qu’il fallait encore patienter !

Patienter pour obtenir une IRM,
Patienter pour obtenir un scanner,
Patienter pour obtenir une biopsie…

Et devrais-je parler de l’attente des résultats ?
Patience disent-ils…
Mais comment leur dire que mes nuits sont envahies par des insomnies ?

Puis on m’annonce, qu’à seulement 27 ans, je suis atteinte d’un cancer ORL !
Mais là encore, patience…

Ce crabe a beau me prendre mon visage, il faudra attendre pour passer au bloc opératoire…
Deux options : me bouger ou me laisser bercer.

A votre avis ? Qu’ai-je choisi ?

Magalie Gobeyn Codevelle

 

Association : contact@corasso.org
Presse : communication@corasso.org
Donation & Partenariats : sabrina@corasso.org

j'adhère