Scanner

Par La san­té surtout – Mise à jour le 22 mars 2021

Bien se préparer à un scanner

Vous devez pass­er un scan­ner et vous avez quelques inter­ro­ga­tions ? Voici les infor­ma­tions néces­saires pour bien vous pré­par­er afin que cet exa­m­en se déroule dans les meilleures conditions.

corasso no 23 619969208

Qu’est-ce qu’un scanner ?

Le scan­ner, aus­si con­nu sous le nom de tomod­en­sit­o­métrie ou TDM, est un exa­m­en d’imagerie médi­cale qui utilise des rayons X à faible dose pour pro­duire des clichés d’une par­tie du corps à examiner. 

L’examen présente l’avantage de per­me­t­tre l’exploration de qua­si­ment tous les organes du corps humain. Il fait par­tie des exa­m­ens com­plé­men­taires de référence du diag­nos­tic du can­cer et de la sur­veil­lance de l’évolution tumorale.

Les séries d’images en coupe resti­tuées par l’ordinateur sont assem­blées pour obtenir une recon­sti­tu­tion en 3D.

Les manip­u­la­teurs en radi­olo­gie réalisent les exa­m­ens des patients, et les résul­tats sont inter­prétés par le médecin radiologue.

Pourquoi passer un scanner ?

Le scan­ner est sou­vent recom­mandé pour visu­alis­er des lésions que l’on ne voit pas avec d’autres exa­m­ens d’imagerie, comme la radi­ogra­phie ou l’échographie. Il est capa­ble de repér­er les tumeurs, les infec­tions ou encore une hémor­ragie dans un organe. Dans le cadre de la prise en charge en can­cérolo­gie, le scan­ner per­met de déter­min­er de façon plus pré­cise les car­ac­téris­tiques d’une tumeur, et ain­si de con­trôler l’évolutivité de celle-ci durant les traitements.

Le scan­ner est aus­si util­isé pour guider cer­tains gestes comme les biop­sies ou ponctions.

Enfin, il est réal­isé avec ou sans injec­tion de pro­duit dit « de con­traste ». L’injection est néces­saire lorsque l’on souhaite explor­er les vais­seaux ou cer­taines anom­alies particulières.

La déci­sion de pre­scrire un scan­ner revient à votre médecin, qui dans cer­tains cas peut estimer que la réal­i­sa­tion de cet exa­m­en est béné­fique pour votre par­cours de soins. 

corasso no23 1759562642 636915445314

Avant l’examen

S’il n’est pas demandé en urgence, le scan­ner est réal­isé sur ren­dez-vous. Pour cela, vous aurez besoin du cour­ri­er ou de l’ordonnance de votre médecin. Le délai d’obtention d’un ren­dez-vous dépend de chaque cen­tre de soins.

Lorsque l’on vous a pre­scrit un scan­ner avec injec­tion, le cen­tre de radi­olo­gie ou votre médecin peut vous don­ner une ordon­nance pour faire pra­ti­quer une prise de sang avant l’examen. Une pre­scrip­tion pour l’achat du pro­duit de con­traste en phar­ma­cie vous est aus­si fournie. Il fau­dra apporter les résul­tats de la prise de sang ain­si que le pro­duit de con­traste le jour de l’examen.

Comme pour tout exa­m­en d’imagerie médi­cale, il est recom­mandé de venir au ren­dez-vous avec vos doc­u­ments admin­is­trat­ifs à jour (carte Vitale, attes­ta­tion de mutuelle, prise en charge à 100 %, pièce d’identité), vos anciens clichés, et un moyen de paiement au cas où l’examen ne vous dis­pense pas de l’avance des frais. 

Le cen­tre de radi­olo­gie vous pré­cis­era à l’avance si vous devez venir à jeun ou non, et si vous devez prévoir une bouteille d’eau pour boire avant l’examen.

À savoir : l’injection du pro­duit de con­traste peut provo­quer une forte envie d’uriner. Si l’on ne vous demande pas de boire avant l’examen, ne vous retenez pas. Allez aux toi­lettes juste avant, et con­tin­uez à boire beau­coup d’eau après pour élim­in­er le pro­duit plus facilement.

Pendant l’examen

Le jour de votre ren­dez-vous, présen­tez-vous au secré­tari­at du cen­tre pour réalis­er les for­mal­ités admin­is­tra­tives avant l’examen. 

Vous serez invité à patien­ter en salle d’attente. Les manip­u­la­teurs en radi­olo­gie essaient de garder un plan­ning bien organ­isé, avec le moins d’attente pos­si­ble. Toute­fois, il arrive que des urgences s’ajoutent entre deux plages horaires, provo­quant un retard.

Ensuite, un manip­u­la­teur radio vien­dra vous chercher pour vous con­duire dans la cab­ine de pré­pa­ra­tion. Il vous indi­quera quels vête­ments retir­er et récupér­era les élé­ments de votre dossier médi­cal. Si le scan­ner est réal­isé avec injec­tion, le manip­u­la­teur radio installera un cathéter dans votre bras, si vous en pos­sédez un. Il faut compter entre 15 et 30 min­utes pour cette étape préparatoire.

Puis, on vous deman­dera de vous allonger sur la table d’examen du scan­ner. C’est aus­si le moment où le pro­duit de con­traste est injec­té. La table d’examen se déplace à tra­vers la machine en forme d’anneau pour réalis­er les séries de clichés. Il fau­dra rester immo­bile et par­fois blo­quer votre res­pi­ra­tion si l’équipe vous le demande. Pen­dant toute la durée de l’examen, le per­son­nel médi­cal est dans une pièce adja­cente, mais il reste en con­tact per­ma­nent avec vous, grâce à une caméra et à un micro­phone. Cette phase dure entre 10 et 15 minutes. 

En fin d’examen, le manip­u­la­teur en radi­olo­gie retire la per­fu­sion, et vous pour­rez rejoin­dre la cab­ine de pré­pa­ra­tion pour vous rha­biller et récupér­er vos affaires.

À savoir : Les dos­es de rayons X délivrées sont faibles et n’entraînent pas d’effets sec­ondaires. Cepen­dant, si vous êtes enceinte, il est con­seil­lé de le sig­naler à l’équipe médi­cale avant de pra­ti­quer le scan­ner, car il y aura peut-être des pré­cau­tions par­ti­c­ulières à prendre.

Une allergie au pro­duit de con­traste, à base d’iode, est par­fois observée. Pensez à sig­naler au cen­tre de radi­olo­gie toute allergie con­nue à d’autres médica­ments lors de la prise de rendez-vous. 

Après l’examen

Le médecin radi­o­logue analyse durant et après le scan­ner les clichés obtenus, à la lumière de vos précé­dents exa­m­ens d’imagerie, ain­si que des don­nées de votre dossier médical. 

corasso no23 no 22 669428122 636915493873

Après analyse com­plète des images, il réalise un compte-ren­du qui vous sera remis avec les clichés en fin d’examen. Cette étape néces­site par­fois un peu d’attente. Si vous ne pou­vez pas atten­dre les résul­tats, ils seront, avec votre accord, envoyés au médecin prescripteur.

Association : contact@corasso.org
Presse : communication@corasso.org
Donation & Partenariats : sabrina@corasso.org

j'adhère